Le dirigeant libyen par intérim hospitalisé mais "en bonne santé"

Le dirigeant par intérim de la Libye, Mustapha Abdeljalil, a été hospitalisé samedi à Benghazi, chef-lieu de l'Est libyen, en raison d'une chute de tension attribuée par les docteurs à l'épuisement, mais il a lui-même assuré être "en bonne santé".

"M. Abdeljalil a été victime d'une chute de tension et subit actuellement un bilan médical complet", a indiqué un responsable du Centre médical de Benghazi, où il est soigné, précisant que "son état est stable".

Le président du Conseil national de transition (CNT), au pouvoir en Libye, a pris la parole lors d'une brève conférence de presse pour faire taire les rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, selon lesquelles il aurait été victime d'une crise cardiaque.

"Je suis en bonne santé -- ce n'était qu'un incident mineur causé par le stress au travail et l'épuisement généré par les soucis (de la gestion) de la nation", a-t-il déclaré à la presse depuis l'hôpital.

Le directeur de l'établissement, Fathi Jehani, a indiqué à l'AFP que les docteurs de M. Abdeljalil avaient écarté l'éventualité d'une attaque cardiaque et recommandé deux ou trois jours de repos sous surveillance médicale.

"M. Abdeljalil est en bonne santé et ne souffre que d'une chute de tension et de fatigue généralisée", a déclaré M. Jehani.

(THA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés