Le fondateur de Blackwater interrogé aux Emirats dans une affaire de fraude

Le fondateur de la société de sécurité américaine Blackwater a été interrogé lundi à Abou Dhabi dans le cadre d'un procès pour fraude intenté par deux ex-employés qui réclament plusieurs centaines de millions de dollars de dommages et intérêts, selon leur avocate.

"M. (Erik) Prince a comparu pour sa déposition", et était interrogé sous serment, a indiqué Susan Burke, l'avocate de deux anciens employés qui accusent M. Prince et des sociétés qu'il contrôlait d'avoir escroqué le département d'Etat américain et le département de la Sécurité intérieure.

L'avocate a affirmé que les plaignants, selon qui Blackwater facturait notamment des services qui n'étaient pas rendus, allaient réclamer "plusieurs millions de dollars".

La majeure partie du montant sera destinée au gouvernement américain mais les plaignants, Brad et Melan Davis recevront un pourcentage, a-t-elle expliqué.

Sous le feu de multiples poursuites judiciaires, Erik Prince s'est installé à Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis, avant le 15 août, selon des documents de justice américaine.

A la demande des plaignants, le juge chargé du dossier avait enjoint M. Prince de "se présenter le 23 août 2010, à Abou Dhabi" pour que sa déposition soit entendue, "ou à une autre date, ailleurs si les parties se mettent d'accord, avant le 3 septembre 2010".

(JDO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés