Le Fonds mondial a sauvé cinq millions de vies

Le Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme a permis de sauver cinq millions de vies depuis sa création en 2002, ont indiqué ses responsables lundi à Genève.

L'élimination presque totale de la transmission par le VIH de la mère à l'enfant est un objectif réalisable d'ici 2015, si les programmes actuels sont maintenus. La tuberculose est en recul dans de nombreux pays et pourrait être endiguée. Une réduction du nombre de décès liés au paludisme est également constatée, affirme le Fonds dans un bilan de ses activités.

Les programmes financés par le Fonds ont permis jusqu'ici à 2,5 millions de personnes de bénéficier d'un traitement antirétroviral, de fournir des traitements à six millions de personnes atteintes de tuberculose. Le Fonds a aussi distribué 104 millions de moustiquaires imprégnées d'insecticides pour prévenir le paludisme. Au total, le Fonds estime sauver actuellement 3600 vies par jour.

(JDO)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés