Publicité

Le gouvernement tchèque du libéral Mirek Topolanek démissionne

Le Premier ministre tchèque Mirek Topolanek a remis jeudi à Prague la démission de son gouvernement de centre-droite au président Vaclav Klaus, après un vote de défiance des députés survenu en pleine présidence de l'UE.

"Je l'accepte, bien sûr", a déclaré très brièvement M. Klaus, avant un entretien en tête-à-tête avec le chef de la droite libérale.

Vendredi, le chef de l'Etat doit ensuite recevoir les autres dirigeants des principaux partis politiques, le social-démocrate Jiri Paroubek (CSSD) et le chrétien-démocrate (KDU-CSL) Jiri Cunek, pour des consultations sur la formation du prochain gouvernement.

M. Topolanek qui préside le parti démocratique civique (ODS), la plus importante formation parlementaire depuis les élections de juin 2006, espère être à nouveau chargé de former le gouvernement. Il a cependant reconnu que ce serait très difficile de trouver une majorité au sein d'une chambre basse très divisée. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés