Le Myanmar annonce des restrictions pour la prochaine campagne électorale

Les autorités du Myanmar, où la junte militaire est au pouvoir, ont annoncé jeudi des restrictions pour la prochaine campagne électorale. Les autorités ont indiqué que les élections parlementaires du 7 novembre, les premières depuis 1990, se dérouleraient "honnêtement et librement".

Les candidats qui souhaitent s'adresser au public, doivent demander la permission au moins 7 jours à l'avance, indique l'une des 13 règles édictées par la commission électorale.

De plus, les candidats à l'élection ne peuvent pas provoquer de troubles dans les endroits publics et ne peuvent perturber le trafic d'une quelconque manière.

Plus de 40 partis ont reçu l'autorisation de participer au scrutin. Ils ont encore jusqu'au 30 août pour déposer leur liste.

Les experts ne s'attendent pas à ce que les élections produisent de grands changements, le Myanmar vivant sous le joug militaire depuis 1962.

Lors des dernières élections de 1990, c'est la Ligue nationale pour la démocratie (NLD) de l'opposante Aung San Suu Kyi qui a remporté le scrutin. La junte militaire a toutefois refusé de reconnaître ces résultats. (MPE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés