Le Pakistan reporte les législatives au 18 février

Le Pakistan a repoussé mercredi au 18 février ses élections législatives initialement prévues le 8 janvier, après l'assassinat de l'ex-dirigeante de l'opposition Benazir Bhutto.

Le président Pervez Musharraf devait lancer dans la soirée un appel à l'unité nationale du pays, seule puissance nucléaire connue du monde musulman et aujourd'hui menacé de déstabilisation.

Parallèlement, le gouvernement s'est dit, pour la première fois, ouvert à l'idée d'une aide étrangère dans l'enquête sur l'attentat suicide qui a tué l'opposante, quelques heures après une proposition dans ce sens de la France et de l'Union européenne.

Ces élections sont un enjeu de taille dans un pays au bord du chaos politique, peuplé de 160 millions d'habitants, sur lequel les yeux du monde sont braqués avec inquiétude.

(GFR)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés