Le Pakistan veut faire rapatrier sa scientifique condamnée aux Etats-Unis

Le Pakistan s'est dit vendredi "attristé" par la condamnation à 86 ans de prison aux Etats-Unis d'une scientifique pakistanaise pour avoir tenté de tirer sur des soldats américains qui la détenaient en Afghanistan. Islamabad a assuré qu'il oeuvrait à son rapatriement.

"Nous sommes déçus et attristés par le verdict mais le gouvernement n'a pas abdiqué", a déclaré à l'AFP Abdul Basit, le porte-parole du ministère pakistanais des Affaires étrangères.

"Nous poursuivons nos efforts pour faire rapatrier Aafia Siddiqui au Pakistan", a-t-il poursuivi.

Mme Siddiqui, 38 ans, spécialiste en neurosciences, qui a fait ses études aux Etats-Unis au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT), a été condamnée jeudi par un tribunal fédéral de New York à 86 ans de prison.

Selon l'accusation, peu après son arrestation en juillet 2008 en Afghanistan pour ses liens présumés avec Al-Qaïda, des officiers américains et des agents du FBI étaient venus lui rendre visite. Elle s'était alors emparée d'une arme et avait tiré deux coups de feu, sans blesser personne. L'un des officiers avait répliqué, la blessant à la poitrine.

(MPK)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés