Le pape demande la paix, dénonce les violences et le terrorisme

Le pape Benoît XVI a demandé mardi la paix pour le monde, du Darfour au Sri Lanka et "en particulier pour l'Irak, le Liban et la Terre Sainte", dénonçant "le terrorisme et les violences" dont sont victimes "les enfants et les femmes", dans son traditionnel message de Noël.

"En ce jour de paix, ma pensée se tourne surtout vers les lieux où résonne le bruit des armes: les terres déchirées du Darfour, la Somalie et le nord de la République démocratique du Congo, les confins de l'Érythrée et de l'Éthiopie, tout le Moyen-Orient, en particulier l'Irak, le Liban et la Terre Sainte, ainsi que l'Afghanistan, le Pakistan et le Sri Lanka, la région des Balkans et tant d'autres situations de crise, souvent malheureusement oubliées", a dit le pape devant des milliers de fidèles.

"Ce sont tout particulièrement les franges les plus vulnérables, les enfants, les femmes, les personnes âgées, qui sont les victimes de conflits armés sanglants, du terrorisme et des violences de toutes sortes, qui provoquent des souffrances inouïes à des populations entières", a dénoncé le pape allemand.

(NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés