Le pape rend hommage à Edith Stein et au père Kolbe, deux martyrs du nazisme

Le pape Benoît XVI a appelé dimanche à refuser "l'égoïsme" et la "soif de domination" et rendu hommage à deux saints martyrs de la deuxième guerre mondiale, Edith Stein et le père Kolbe, tués à Auschwitz "sans jamais avoir perdu confiance".

Devant une foule enthousiaste de pélerins rassemblés dans la cour de sa résidence de Castel Gandolfo, près de Rome, le pape, souriant et le teint hâlé, a célébré l'Angelus en invitant les chrétiens à vivre et utiliser les biens matériels "sans égoïsme ni soif de possession ou de domination mais selon la logique de Dieu, de l'attention à l'autre, la logique de l'amour".

Le pape a ensuite commémoré deux saints célébrés prochainement: la philosophe allemande d'origine juive Edith Stein, "la sainte carmélite Thérèse-Bénédicte de la Croix", tuée le 9 août 1942 par les Nazis et "le père franciscain Saint Massimiliano Maria Kolbe", un curé polonais tué le 14 août 1941.

Les qualifiant de "martyrs du 20è siècle unis par un destin commun à Auschwitz", le pape a souligné que "tous les deux ont traversé la période sombre de la Deuxième guerre mondiale sans jamais perdre de vue l'espérance, le Dieu de la vie et de l'amour".

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés