Le Pentagone craint que WikiLeaks détienne d'autres dossiers secrets

Le Pentagone pense que WikiLeaks a entre ses mains d'autres dossiers secrets du gouvernement américain, en plus de ceux récemment rendus public ou évoqués, a déclaré mardi l'un de ses porte-parole.

"Nous avons des raisons de croire qu'ils ont d'autres documents", secrets ou classés confidentiels, a dit à la presse le colonel Dave Lapan, tout en refusant de préciser d'où l'armée américaine tenait cette information, ni les sujets et les pays concernés par ces dossiers.

Le site WikiLeaks a publié vendredi environ 400.000 rapports d'incidents, écrits de 2004 à 2009 par des soldats américains, qui relatent des cas de torture par les forces irakiennes, sur lesquels les Américains auraient fermé les yeux, ainsi que "plus de 300 cas de torture commis par les forces de la coalition", selon le fondateur du site, Julian Assange.

Les documents révèlent aussi que le conflit a fait 109.032 morts en Irak, dont plus de 60% de civils, soit 66.081 personnes. Sur ce total, 15.000 décès de civils n'avaient jusqu'à présent pas été révélés, selon WikiLeaks.

Le site internet, dans la ligne de mire de Washington et d'autres capitales occidentales, a déjà fait savoir qu'il détenait 15.000 autres rapports et vidéos portant sur la guerre en Afghanistan.

Des médias ont également affirmé qu'il possédait des dizaines de milliers de câbles diplomatiques provenant du département d'Etat, ce qu'a réfuté WikiLeaks.

(VAD)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés