Publicité

Le président américain Barack Obama en visite surprise à Bagdad

Le président américain Barack Obama est arrivé mardi à Bagdad pour une visite surprise, la première depuis son élection à la Maison Blanche, alors que l'Irak connaît depuis plusieurs semaines un regain de violences.

Il s'est rendu immédiatement en convoi au Camp Victory, la plus grande base militaire américaine du pays, mitoyenne de l'aéroport de la capitale, pour y rencontrer le commandant en chef des forces américaines en Irak, le général Ray Odierno, et distribuer dix médailles à des soldats.

Mais, en raison des mauvaises conditions météorologiques qui l'empêchent de rejoindre le centre de Bagdad en hélicoptère, M. Obama ne doit avoir que des conversations téléphoniques avec le premier ministre Nouri al-Maliki et le président Jalal Talabani, selon un porte-parole de la Maison Blanche.

Au terme d'une tournée européenne achevée en Turquie, où il a tenté de rassurer le monde musulman, M. Obama est arrivé peu après 16H30 (15h30 HB) à l'aéroport international de Bagdad.

Sa visite intervient alors que l'Irak, et notamment Bagdad, connaît un regain de violences après plusieurs mois de baisse des attentats.

Ces deux dernières semaines, le nombre d'attentats à la bombe est passé de 69 à 103, les explosions de véhicules piégés de 4 à 10 et les tirs d'armes automatique de 32 à 43. Les tirs de mortier sont aussi en progression, selon des sources au sein des services de sécurité irakiens. (CLA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés