Le Rwanda prend ses distances avec Nkunda

Le commissaire européen au développement et à l'aide humanitaire, Louis Michel, a assuré samedi que le président rwandais Paul Kagame prenait "de la distance" par rapport au chef rebelle congolais Laurent Nkunda, dont un rapport de l'ONU affirme pourtant qu'il est soutenu par Kigali.

Le président "Kagame m'a demandé d'utiliser un ton dur envers Nkunda, qui l'a mal pris", a affirmé M. Michel samedi à Bruxelles à son retour d'une visite de deux jours à Kigali et à Kinshasa, durant laquelle il a rencontré les présidents rwandais et congolais ainsi que le général tutsi Laurent Nkunda dans son fief du Nord-Kivu (est de la République démocratique du Congo).

"Kagame prend de la distance par rapport à Nkunda", a-t-il ajouté devant quelques journalistes, assurant y voir "une fenêtre d'opportunité" pour mettre fin au drame dans l'est de la RDC.

"Quand un leader défend une juste cause, c'est légitime. S'il défend sa propre cause, c'est un vulgaire chef de guerre", était le message de M. Kagame que le commissaire européen a transmis en son nom à Laurent Nkunda. (GGD)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés