Le "saint escalier" à Rome maculé d'inscriptions contre le pape

Les marches du "saint escalier" (scala santa) à Rome ont été maculées d'inscriptions mystérieuses et d'injures contre le pape, avant d'être rapidement effacées par les agents municipaux.

Les inscriptions de peinture rouge, qui s'étalaient sur une vingtaine de mètres, comportaient des signes incompréhensibles, des croix, ainsi que des messages d'amour en cyrillique et des injures contre le pape. "Un babel de signes dignes du Da Vinci Code", a commenté l'agence italienne Ansa.

Leur auteur a été aperçu dans la nuit de jeudi à vendredi par des témoins mais a réussi à prendre la fuite.

Selon la tradition, ces marches proviennent du palais de Ponce Pilate à Jerusalem et auraient été descendues par Jésus après sa condamnation à mort. Elles auraient été transportées à Rome en 326, par Hélène, mère du premier empereur romain chrétien, puis transférées au XVIème siècle dans la Basilique San Salvatore della Scala Santa, tout près de celle de Saint-Jean de Latran.

Certains fidèles catholiques la gravissent à genoux.

Cette "profanation" a été fermement condamnée par le vicaire de Rome, le cardinal Agostino Vallini, et plusieurs responsables politiques, dont le maire Gianni Alemanno.

(MPK)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés