Publicité

Le sommet arabe s'achève en exprimant son soutien à Béchir

Le 21e sommet arabe, qui s'est achevé lundi soir à Doha, a rejeté le mandat d'arrêt délivré par la Cour pénale internationale (CPI) contre le président soudanais Omar el-Béchir.

"Nous soulignons notre solidarité avec le Soudan et notre rejet des décisions de la CPI contre le président Béchir (...) et nous soutenons l'unité du Soudan", affirme le texte de la Déclaration finale.

Le président Béchir a ensuite pris la parole pour remercier le Qatar pour ce sommet "fructueux". "Je vous promets de tout faire (...) pour parvenir à la stabilité et à la paix sur l'ensemble du territoire soudanais", a-t-il ajouté.

La CPI a délivré le 4 mars un mandat d'arrêt à l'encontre de M. Béchir pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité au Darfour, une région du Soudan en proie à la guerre civile depuis 2003.

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés