Le TPI met fin à la liberté provisoire de Mladen Markac

La police croate a arrêté samedi, à la demande du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPI), l'ex-général croate Mladen Markac, qui n'a pas respecté son assignation à domicile en allant à la chasse au sanglier, a annoncé un porte-parole.

Le ministre croate de l'Intérieur Ivica Kirin, qui a été photographié à la chasse en compagnie de M. Markac, a démissionné samedi.

L'arrestation de M. Markac, au domicile de ce dernier à Zagreb, s'est déroulée "sans problème", a indiqué le porte-parole de la police Krunoslav Borovec.

Auparavant samedi, le TPI a annoncé avoir ordonné l'arrestation et le transfèrement à La Haye de l'ex-général.

Le juge Frederik Harhoff "a ordonné hier (vendredi) la fin de la liberté provisoire accordée à Mladen Markac, et a demandé au gouvernement croate de l'arrêter et de le transférer dimanche au centre de détention" du TPI à La Haye, a dit le Tribunal dans un communiqué.

Dans son communiqué, le TPI a noté que la Croatie ne lui avait pas rapporté d'infractions de Mladen Markac aux règles auxquelles il doit se tenir pendant sa liberté provisoire.

(TAS)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés