Le tunnel sous la Manche fêtera ses 20 ans mercredi

Eurotunnel, l'opérateur du tunnel sous la Manche, célèbrera mercredi les 20 ans de la première galerie creusée sous la mer entre la France et l'Angleterre, s'affichant optimiste sur son avenir après une histoire minée par les déboires financiers.

L'ouvrage de 50,5 km est une prouesse technologique et une première mondiale avec ses 35 km creusés sous la mer par des tunneliers, énormes taupes métalliques de 1.000 tonnes, guidées par satellite.

Le "chantier du siècle" sera aussi un fiasco financier pour les centaines de milliers de petits actionnaires ayant acquis des actions Eurotunnel à leur lancement fin 1987, pour constater qu'elles ne valaient quasiment plus rien 15 ans après.

Les prévisions initiales de fréquentation étaient "extravagantes", comme le souligne la direction actuelle d'Eurotunnel. Les coûts ont explosé: 12 milliards d'euros pour la construction, 3 milliards pour le matériel roulant.

La dette sera un fardeau insupportable pour l'entreprise jusqu'à sa restructuration financière et une réduction de la dette de plus de moitié (de 9 à 4,24 milliards d'euros) approuvée par les créanciers au printemps 2006, après de multiples soubresauts.

D'un point de vue opérationnel, le tunnel, inauguré en mai 1994 par la reine Elizabeth et le président français François Mitterrand, est pourtant un succès. Les navettes qui transportent en 35 minutes voitures et camions d'un bout à l'autre de la Manche sont une concurrence redoutable pour les ferries.

(AUM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés