Publicité

Législatives en Inde: des maoïstes tuent 16 personnes dans l'est

Des rebelles maoïstes ont tué jeudi dans l'est de l'Inde 16 personnes, dont neuf paramilitaires déployés pour assurer la sécurité des élections législatives qui se déroulent dans ce pays, ont annoncé des responsables officiels.

Une première attaque est survenue dans l'Etat du Jharkhand (est), un bastion de l'insurrection maoïste, où cinq rebelles et deux soldats avaient déjà péri mercredi dans une fusillade.

Les guérilleros d'extrême gauche ont fait sauter une mine au passage d'un autobus de la Force de sûreté des frontières, puis ont mitraillé le véhicule.

Sept paramilitaires et deux civils ont été abattus.

Des renforts ont été dépêchés sur place, où les bureaux de vote sont ouverts jusqu'à 17h00 (13h30 HB) pour la première phase des élections législatives qui s'échelonneront dans toute l'Inde jusqu'au 13 mai.

Dans l'Etat voisin du Bihar, deux autres paramilitaires ont été tués et un blessé par des insurgés maoïstes, a rapporté l'agence officielle Press Trust of India (PTI).

Dans l'Etat du Chattisgarh, les rebelles ont fait exploser un véhicule Jeep transportant des responsables électoraux: cinq d'entre eux y ont perdu la vie.

Enfin, dans deux départements de cet Etat reculé et couvert de jungle, des fusillades ont éclaté dès l'ouverture du scrutin. (DAD)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés