Les appels à sécher les cours se multiplient sur l'internet en Argentine

Les autorités argentines s'inquiètent de la multiplication d'appels à sécher massivement les cours dans l'enseignement secondaire, diffusés sur Facebook, a-t-on appris jeudi auprès du ministère de l'Education à Buenos Aires.

Des élèves d'au moins sept districts argentins ont invités leurs camarades à faire prochainement le mur, après le succès d'un premier appel lancé à Mendoza (ouest) le 30 avril. Environ 11.000 jeunes avaient déserté les salles de classe pour cette première.

Les invitations lancées via le réseau social sur internet Facebook pourraient même déboucher sur une convocation nationale le 28 mai, si l'on en croit les échanges des internautes. A cette occasion, les collégiens et lycéens sont invités à se rassembler sur des places de leur ville en apportant des aliments non périssables destinés à des actions de solidarité.

Ces appels spontanés se multiplient quelques semaines après le lancement par la présidente Cristina Kirchner d'un programme qui doit fournir des ordinateurs portables gratuits connectés à internet à 3 millions d'élèves de l'enseignement secondaire public.

Le ministre argentin de l'Education, Alberto Sileoni, a rappelé jeudi que l'école était "un espace de formation, avec des normes, des obligations et des limites". Le ministre a reconnu que l'attitude des élèves montrait que l'école "les ennuie", mais a réfusé que la "solution" soit de "manquer les cours". (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés