Les Bourses de Dubaï et d'Abou Dhabi en chute libre à l'ouverture

Les Bourses de Dubaï et Abou Dhabi étaient en chute libre lundi, premier jour ouvrable depuis la crise de la dette de Dubaï.

Après 30 minutes d'échanges, la Bourse de Dubaï reculait de 6,90% alors que celle d'Abou Dhabi baissait de 7,62%.

Selon le règlement intérieur des deux places, les transactions sont suspendues si la baisse excède 10%.

A Dubaï, le titre du géant immobilier Emaar reculait de 9,86%.

A Abou Dhabi, les valeurs vedettes des secteurs de l'immobilier, des télécommunications et des secteurs de l'énergie étaient les grands perdants, baissant respectivement de 9,9%, 9,73% et 9,67%.

"Je tente depuis ce matin de vendre mes actions, mais je ne trouve pas d'acquéreur. Il n'y a plus de confiance dans le marché", se désolait Mohammad Nasser, 36 ans, un investisseur à la Bourse de Dubaï.

(FCH)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés