Les collégiens allemands distinguent mal dictature nazie et démocratie, selon une étude

Un grand nombre de collégiens allemands ne voient pas de différences notables entre la dictature de l'Allemagne nazie et l'Allemagne démocratique, selon une étude présentée mercredi.

L'étude dirigée par la Freie Universität de Berlin auprès de quelque 7.500 collégiens montre que moins de la moitié d'entre eux estime sans ambiguïté que l'Allemagne nazie était une dictature. A propos de l'ancienne Allemagne communiste, la RDA (1949-1990), ils sont moins d'un sur trois.

La démocratie est également un concept mal maîtrisé, moins d'un écolier sur deux jugeant que l'ancienne RFA (1949-1990) était une démocratie, ce chiffre ne dépassant pas 60% concernant l'Allemagne réunifiée après 1990.

"En général, le savoir politique et historique de nombreux écoliers est faible", ont constaté les chercheurs dans un communiqué.

Chez de nombreux écoliers, "il en résulte une incapacité à distinguer la démocratie de la dictature".

Environ 40% des écoliers pensent qu'il n'y a presque pas de différences entre le nazisme, la RDA, la RFA et l'Allemagne réunifiée.

"Ce groupe d'écoliers est d'avis que l'Etat de droit, les droits de l'homme et les libertés individuelles sont représentés de manière équivalente dans les quatre systèmes", s'inquiètent les chercheurs.

Ceux-ci ont également cherché à évaluer l'influence de sorties scolaires sur des lieux de mémoire sans pouvoir y trouver d'effets bénéfiques, en raison souvent d'un "manque de remise en contexte des informations disponibles sur les sites historiques".

L'étude a été menée dans les Etats de Bade-Wurtemberg et Bavière (sud), Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest) et dans deux Etats de l'ex-Allemagne de l'Est (Thuringe et Saxe-Anhalt) auprès de collégiens âgés en général de 14 et 15 ans. (PVO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés