Les députés européens déplorent l'annulation de leur visite en Iran

Les députés européens qui devaient se rendre en Iran pour une visite parlementaire ont déploré lundi l'annulation à la dernière minute du voyage par les autorités iraniennes.

"Au vu de la situation actuelle et de la répression menée par le gouvernement iranien, les questions de liberté démocratique et de droits de l'homme auraient du être un point clé des discussions avec l'ensemble des interlocuteurs iraniens", a souligné la députée écologiste Barbara Lochbihler, qui dirige la délégation du PE pour l'Iran.

"Les voix isolées au sein du Congrès américain et du Parlement européen qui se sont opposées à cette visite ont offert une excuse facile aux autorités iraniennes pour l'empêcher", a-t-elle ajouté. "Cela rend un très mauvais service aux Iraniens qui prennent chaque jour le risque de manifester pour la démocratie et la liberté".

L'eurodéputée belge Isabelle Durant, qui devait participer à la mission, a elle aussi envoyé un communiqué pour déplorer, dans des termes exactement similaires, l'annulation de la visite.

Plusieurs membres du Congrès américain, démocrates et républicains, avaient écrit fin décembre à leurs collègues européens pour les inviter à renoncer à la visite, arguant notamment du stade délicat des négociations sur le nucléaire.

Les eurodéputés n'ont pas suivi le conseil américain, mais leur voyage a finalement été annulé à la dernière minute par Téhéran.

(BEM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés