Les deux premiers satellites Galileo mis en orbite par Soyouz

Les deux premiers satellites opérationnels de Galileo, le système de navigation européen concurrent du GPS américain, ont été placés sur orbite vendredi lors du vol inaugural d'une fusée Soyouz depuis le Centre spatial guyanais (CSG), a annoncé Arianespace.

"Je pense qu'on peut dire qu'on vient d'ouvrir un nouveau chapitre de notre histoire, celui d'une Europe qui réussit (...) et qui sait coopérer", a déclaré, tout sourire, Jean-Yves Le Gall, PDG d'Arianespace, quelques minutes après la mise sur orbite des deux satellites.

Le lanceur russe avait décollé à 7H30 heure locale (10H30 GMT) de son pas de tir en Guyane française. Dix minutes plus tard, après la séparation des trois premiers étages, l'étage supérieur "Fregat" abritant les deux satellites de 700 kg chacun a allumé une première fois ses moteurs.

A 11H20 heure guyanaise (14H20 GMT), après un deuxième allumage de cinq minutes seulement, Fregat a placé les deux premiers satellites de Galileo sur leur orbite circulaire à plus de 23.000 km d'altitude au-dessus de l'Océan indien, marquant la fin de la première mission de Soyouz depuis le CSG, la 1.777ème de son histoire.

Deux autres satellites Galileo doivent être lancés par un tir de Soyouz en 2012, et dix autres encore à venir d'ici 2014.

(MUA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés