Publicité

Les Etats-Unis n'envisagent pas d'action militaire contre l'Iran

La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a affirmé que son pays n'envisageait pas d'action militaire contre l'Iran pour son programme nucléaire, dans un entretien télévisé diffusé mercredi.

"Il est évident que nous ne voulons pas que l'Iran devienne une puissance nucléaire, mais nous n'envisageons rien d'autre que des sanctions", a-t-elle dit à la chaîne satellitaire Al-Arabiya à capitaux saoudiens.

"Nous essayons de changer le comportement iranien, et la communauté internationale tente, unie, d'envoyer à l'Iran le message qu'il est temps pour lui de clarifier ses intentions", a souligné Mme Clinton.

"Nous voulons essayer d'obtenir les sanctions les plus sévères possibles (à l'encontre de l'Iran) au Conseil de sécurité de l'ONU (...) principalement pour influencer ses prises de décision", a-t-elle ajouté dans cet entretien recueilli à Jeddah (Arabie saoudite) mardi au terme d'une tournée dans le Golfe.

Les Occidentaux craignent que Téhéran ne veuille fabriquer l'arme atomique sous le couvert de son programme nucléaire civil, malgré les dénégations de l'Iran.

Quant au refus d'Israël d'écarter l'option militaire, Mme Clinton a indiqué que "plusieurs pays de la région étaient très inquiets à propos des actions de l'Iran". "Et certains pensent qu'il faut faire quelque chose pour se protéger", a-t-elle dit.

Cependant, Washington croit "que la meilleure approche est de travailler ensemble au sein de la communauté internationale pour des sanctions, pour un maximum de pression sur les Iraniens, et d'essayer par tous les moyens possibles de changer leur façon de penser", a ajouté la chef de la diplomatie américaine.

(HIE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés