Les Irakiens votent en nombre malgré les attentats qui ont fait 38 morts

Les Irakiens ont voté dimanche en grand nombre en dépit des obus et bombes qui ont fait 38 morts et 110 blessés lors d'un scrutin législatif crucial entouré d'impressionnantes mesures de sécurité.

Selon les premières estimations données par les responsables locaux, les régions sunnites qui avaient boycotté le scrutin en 2005 semblent avoir davantage voté que les provinces chiites.

Ainsi 90 pc des électeurs se sont rendus aux urnes dans la province de Diyala, 82 pc dans la ville de Samarra et 60 pc dans le gouvernorat de Ninive alors que dans des provinces chiites comme Diwaniya, Najaf et Nassiriya, le taux de participation se situe entre 55 pc et 60 pc.

Les bureaux de vote ont fermé à 14h00 GMT (15h00, heure belge) et les opérations de dépouillement ont immédiatement débuté.

Dès l'ouverture du scrutin à 7h00 locales (5h00 à Bruxelles), les tirs d'obus de mortier et de roquettes katioucha ont secoué la capitale, survolée par des hélicoptères. Au moins septante projectiles sont tombés principalement sur les quartiers sunnites.

(NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés