Les Islandais rejettent massivement l'accord Icesave

Les Islandais ont massivement rejeté par référendum samedi l'accord financier Icesave et le gouvernement a immédiatement reconnu cette victoire du "non" après l'annonce de résultats partiels officiels par la télévision publique.

Selon ces résultats portant sur 32% des bulletins dépouillés le "non" a recueilli 93,1% des suffrages exprimés, contre 1,6% pour le "oui", a annoncé la chaîne de télévision publique RUV.

"Les premiers chiffres indiquent clairement que la version amendée en décembre de la législation Icesave d'août 2009 va être rejetée", constate le gouvernement islandais reconnaissant la victoire du "non" dans un communiqué.

Quelque 230.000 électeurs étaient appelés à se prononcer sur un accord organisant le remboursement d'ici à 2024 par Reykjavik de 3,9 milliards d'euros avancés par le Royaume-Uni et les Pays-Bas pour indemniser leurs citoyens lésés par la faillite de la banque sur Internet islandaise Icesave en octobre 2008.

La perspective d'un "non", jugé difficilement évitable dès la convocation du référendum par le président islandais début janvier, a poussé Reykjavik à tenter ces dernières semaines -jusque-là en vain- de trouver un nouvel accord avec les Britanniques et les Néerlandais.

Le gouvernement islandais a annoncé samedi soir que "le travail continuait pour trouver une solution mutuellement acceptable" avec Londres et La Haye. (KWO)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés