Les leaders religieux encouragent l'UE à stimuler les naissances

Les leaders des trois grandes religions en Europe ont plaidé jeudi pour un soutien politique accru aux naissances, en réponse aux défis posés par le vieillissement du Vieux continent.

"Cela nous semble plus porteur pour l'avenir que de s'occuper, bien que cela soit aussi important, de la manière dont on va payer les pensions", a commenté l'archevêque André-Joseph Léonard à l'issue d'une rencontre jeudi entre les dirigeants européens et les leaders religieux d'Europe.

"Il est certain que l'immigration est une partie de la solution, mais elle peut aussi créer parfois des tensions et être une source de problèmes. Nous souhaitons surtout attirer l'attention sur une solution qui est moins souvent prise en considération: l'encouragement positif d'un plus grand taux de fécondité dans l'Union européenne, par exemple en stimulant fiscalement et financièrement la naissance d'un troisième ou quatrième enfant", a ajouté le primat de Belgique.

Celui-ci a reçu l'appui de ses homologues musulmans et juifs, lesquels ont aussi souligné l'importance d'une politique d'intégration pour les immigrés en Europe.

"La création et le développement de la famille est une valeur importante qui contraste avec ce que nous voyons aujourd'hui dans la société. La politique doit aider la famille à se développer", a insisté de son côté Riccardo Di Segni, vice-président de la conférence des rabbins européens.

Celui-ci a notamment affirmé que beaucoup d'économistes pointaient le faible taux de naissance en Europe comme l'une des causes de la crise économique qui frappe le Vieux continent. (RBR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés