Les ours polaires d'Alaska jouissent désormais d'une zone d'habitat protégé

Les Etats-Unis ont créé mercredi en Alaska une zone d'habitat protégé pour les ours polaires vivant sur la mer de glace dont la fonte menace la survie de l'espèce, une initiative qui pourrait peser sur les futurs projets pétroliers et gaziers dans l'Arctique.

L'agence américaine de la Pêche et de la vie sauvage a défini une zone de 484.000 kilomètres carrés au sein de laquelle tout projet susceptible d'avoir un impact sur le mode de vie des ours polaires devra faire l'objet d'un examen minutieux.

"Cette qualification de zone d'habitat protégé nous permet de travailler avec nos partenaires fédéraux pour nous assurer que ce qu'ils font ne fait pas de mal aux populations d'ours polaires", a expliqué Tom Strickland, chargé de la pêche, des parcs et de la faune au ministère des Affaires intérieures.

"Néanmoins, la plus grande menace qui pèse sur l'ours polaire est la fonte de son habitat -la mer de glace- causée par le changement climatique dont l'homme est responsable", a-t-il estimé.

La création de cet espace ne signifie pas la fin des forages et autres activités du genre. Mais elle permet d'identifier les "zones géographiques dont les caractéristiques sont essentielles pour la sauvegarde de l'ours et qui requièrent une gestion et une protection particulières", selon l'agence de la Pêche et de la vie sauvage (CYA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés