Les poppers à l'origine de pertes visuelles prolongées

Les poppers, substances inhalées pour leurs effets euphorisants, seraient à l'origine de pertes visuelles prolongées mais réversibles, selon les observations d'une équipe Inserm de l'hôpital des Quinze-Vingts (Paris) publiées jeudi dans The New England Journal of Medicine.

L'équipe de Michel Paques a décrit ces symptômes chez quatre patients : peu de temps après l'inhalation des poppers, ils ont ressenti une baisse de leur vision accompagnée d'éblouissements.

L'examen par imagerie de la rétine à haute définition a révélé une dégradation des cellules photoréceptrices permettant de capter la lumière, au centre de la macula (zone de la rétine responsable de la vision la plus fine).

Les symptômes persistent de plusieurs semaines à plusieurs mois, selon les médecins, qui ont depuis poursuivi leurs observations sur une dizaine d'autres patients.

Composés de nitrites d'alkyle, les poppers se présentent sous la forme de liquides très volatils contenus dans des petites fioles. Ces substances produisent des vapeurs d'oxyde nitrique (NO) que les usagers inhalent pour leurs effets euphorisants. L'usage des poppers entraîne une dilatation des vaisseaux. Ils sont également utilisés pour optimiser les performances sexuelles.

(DEF)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés