Publicité

Les Saoudiens "plus libres" mais la protection des droits insuffisante

Les Saoudiens sont devenus plus libres en cinq ans de règne du roi Abdallah, mais les droits civiques n'ont pas été inscrits dans la loi et restent dépendants des changements politiques, souligne Human Rights Watch (HRW) dans un rapport sur l'Arabie saoudite publié lundi.

Les réformes introduites par le roi Abdallah ont atténué les restrictions qui pèsent sur les femmes, instauré plus d'équité dans le système judiciaire basé sur la charia (loi islamique) et renforcé la liberté d'expression dans la monarchie ultraconservatrice du Golfe, a estimé l'organisation de défense des droits de l'Homme basée à New York.

Mais il n'y a pas de liberté de culte pour les non-musulmans et la minorité chiite continue d'être discriminée par rapport à la majorité sunnite en dépit d'une initiative du roi Abdallah en faveur du dialogue des religions.

Et plus de huit millions de travailleurs étrangers et leurs familles continuent de ne bénéficier d'aucun droit fondamental, selon HRW.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés