Les toreros réclament à Barcelone la "liberté" d'assister aux corridas

Le monde de la tauromachie a réclamé dimanche la "liberté" d'assister aux corridas à l'occasion de la première corrida organisée à Barcelone après la décision du parlement catalan de les interdire à partir de 2012.

"Nous exigeons de respecter la liberté individuelle d'assister à un spectacle qui est l'expression de notre culture et de nos traditions", indique un manifeste, lu au mégaphone aux Arènes de la Monumental de Barcelone après le "paseillo" (défilé) des toreros Juan Jose Padilla, Curro Diaz et Miguel Tendero.

"Nous, professionnels de la tauromachie, manifestons notre rejet de la décision du parlement catalan d'interdire les corridas en Catalogne. Nous demandons que cesse la manipulation politique, exigeons des garanties pour notre droit au travail et exigeons le respect de notre liberté individuelle", indique le manifeste.

"Solidarité avec les aficionados catalans et pour la liberté d'aller à la corrida, vive la corrida ! " conclut le texte.

Le manifeste a été lu dimanche dans toutes les arènes où des corridas ont eu lieu et notamment à Santander, Pontevedra et Madrid. Il doit également être lu dans des arènes en France et au Portugal et constitue la première réaction du monde de la tauromachie à la décision du parlement catalan.

Les députés catalans ont voté mercredi dernier, par 68 voix pour et 55 contre, en faveur d'une "Initiative législative populaire" (ILP) qui, avec l'appui de 180.000 signatures, réclamait la fin de ce spectacle "barbare".

(FEJ)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés