Publicité

Les victimes du sous-marin russe tuées par du gaz fréon

Les vingt morts dans l'accident survenu samedi dans un sous-marin nucléaire ont été tués par du gaz fréon émis dans une partie du navire par le déclenchement du système anti-incendie, selon les enquêteurs cités par deux agences russes.

"Les premières autopsies sont en cours et leurs résultats confirment que la cause du décès des victimes est l'inhalation de gaz fréon émis à la suite du déclenchement du système d'extinction des incendies dans un des compartiments du sous-marin atomique", a déclaré un représentant de la commission d'enquête du parquet de Russie Vladimir Markine, cité par Ria Novosti.

"Telles sont les premiers résultats des autopsies menées au sujet de l'accident de la mer du Japon", a-t-il dit à l'agence Interfax. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés