Les violences envers les femmes profondément ancrées en Afghanistan (ONU)

Les violences envers les femmes sont "largement répandues et profondément ancrées dans la société afghane", ont estimé lundi les Nations unies, faisant le constat d'une "diminution de la présence des femmes dans la vie publique", huit ans après le renversement des talibans.

Les Nations unies ont lancé une campagne de 16 jours, du 25 novembre au 10 décembre, sur le thème des violences faites aux femmes.

"Les violences visant les femmes et les filles sont largement répandues et profondément ancrées dans la société afghane. Elles ne sont pas suffisamment condamnées et combattues par la société et les institutions du pays", a estimé la responsable des droits de l'homme au sein de la mission des Nations unies en Afghanistan, Norah Niland, au cours d'une conférence de presse.

"La place faite aux femmes dans la vie publique se réduit. La tendance est négative", a-t-elle poursuivi.

"Il ne peut pas y avoir de paix réelle, ni de développement possible, sans l'élimination de la violence faite aux femmes", a souligné à ses côtés le responsable pour l'Afghanistan du Centre international pour les droits de l'homme et la développement de la démocratie, Zia Moballegh.

Bannies de la vie publique sous le règne de fer des talibans (1996-2001), les femmes peinent toujours à faire respecter leurs droits en Afghanistan.

(FCH)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés