Liban/présidentielle: le vote du Parlement repoussé au 12 janvier

Le président du Parlement libanais Nabih Berri a décidé de repousser au 12 janvier la séance, prévue samedi, pour élire le président de la République, a annoncé vendredi le bureau de M. Berri.

"Le président du Parlement Nabih Berri a décidé de repousser la séance pour élire le président de la République au 12 janvier", indique le communiqué transmis par son bureau.

Ce report, le 11e en environ trois mois, était prévisible en l'absence de consensus entre la majorité antisyrienne et l'opposition proche de Damas et Téhéran.

Le Liban, qui traverse sa pire crise politique depuis la fin de la guerre civile (1975-1990), est sans président depuis le départ du prosyrien Emile Lahoud, le 23 novembre.

Le chef de l'armée Michel Sleimane fait figure de candidat consensuel, mais les deux camps n'arrivent pas à se mettre d'accord sur le mécanisme d'un amendement constitutionnel qui permettrait son élection.

L'opposition réclame en outre de discuter avant l'élection de la composition du futur gouvernement, ce que refuse la majorité.

Ce blocage est interprété comme le prolongement du bras de fer entre l'Occident, d'une part, et la Syrie et l'Iran, d'autre part. La majorité accuse l'opposition d'être sous la coupe de Damas, alors que celle-ci reproche au gouvernement d'être inféodé à Washington. (FLO)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés