Publicité
Publicité

Lockerbie: des élus américains veulent parler au Premier ministre Cameron

Des sénateurs américains ont écrit lundi au Premier ministre britannique David Cameron pour lui demander un entretien lors de sa visite à Washington au sujet du cas du Libyen Abdelbaset Megrahi, condamné pour l'attentat de Lockerbie puis libéré par la justice écossaise.

"Nous saluons votre première visite à Washington comme Premier ministre. Nous apprécierions grandement l'occasion de vous rencontrer pendant votre séjour", ont indiqué les élus dans leur lettre.

Les élus avaient écrit à la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton la semaine dernière pour lui demander d'ouvrir une enquête sur le rôle de BP dans la libération de M. Megrahi.

Ils précisent lundi que Mme Clinton, en réponse à leur requête, a demandé au gouvernement britannique "d'examiner les faits et les circonstances ayant mené à la libération de Megrahi".

Vendredi, Mme Clinton avait insisté auprès de son homologue britannique William Hague sur l'importance à ses yeux du cas du M. Megrahi.

M. Megrahi avait été condamné en 2001 à la prison à vie, pour l'attentat à la bombe perpétré en 1988 contre un Boeing 747 au-dessus de la ville écossaise de Lockerbie, qui avait fait 270 morts.

M. Megrahi pourrait vivre dix ans ou plus, selon le cancérologue qui l'an dernier lui avait prédit trois mois de survie, amenant ainsi la justice écossaise à le libérer.

Londres a reconnu jeudi que sa libération pour raisons humanitaires en 2009 avait été "une erreur".

M. Cameron effectue mardi à Washington sa première visite officielle.

(JDO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés