Love Parade: un rapport accable l'organisateur, qui proteste

Un rapport des autorités allemandes qui a filtré mercredi accable l'organisateur de la Love Parade de Duisbourg (ouest) au cours de laquelle 20 personnes sont mortes samedi, et celui-ci s'en défend dans une interview.

Les autorités de l'Etat régional de Rhénanie-du-nord-Westphalie estime que les organisateurs ont fondé leur dispositif de sécurité sur des calculs erronés quant à la répartition de la foule et sa fluidité lors du festival de musique techno, selon le le quotidien Süddeutsche Zeitung.

L'organisateur de la Love Parade, Rainer Schaller, 41 ans, s'est défendu dans un entretien au quotidien Bild d'avoir "exercé des pressions sur qui que ce soit".

"Quand j'obtiens une autorisation d'une autorité (...), alors je dois en tant qu'organisateur partir du principe que cela fonctionne", ajoute le propriétaire de la marque Love Parade, fondateur d'une chaîne de salles de sport à bas coûts, McFit.

Selon le Süddeutsche Zeitung, les organisateurs n'avaient pas prévu qu'en plaçant les camions vendant de la nourriture et des boissons près de l'entrée du tunnel donnant accès au terrain de l'ancienne garde de fret où se déroulait la fête, ils provoqueraient un embouteillage.

C'est là que l'engorgement s'est produit et que les victimes, pour la plupart des jeunes dont sept étrangers, sont mortes étouffées.

"La police leur avait fait part de ce problème", selon le Süddeutsche Zeitung. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés