M. De Gucht confirme sa prochaine visite à Kinshasa

Le commissaire européen au commerce, Karel De Gucht, a confirmé dimanche qu'il se rendrait vendredi prochain à Kinshasa, après avoir été frappé en début d'année d'une interdiction d'entrée décrétée par les autorités de la République démocratique du Congo (RDC).

Sans renouveler ses critiques contre les dirigeants congolais, il a assuré, lors de l'émission "L'indiscret" de la RTBF-télévision, que la complaisance n'était "pas de mise" à l'égard de la situation en RDC.

"Je dois me rendre à Kinshasa" pour l'Assemblée parlementaire paritaire des pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et de l'Union européenne, a indiqué M. De Gucht, confirmant ses propos tenus la veille à l'agence BELGA.

Il s'agira de la première visite de M. De Gucht en RDC depuis avril 2008, quand ses déclarations faites en tant que ministre belge des Affaires étrangères - et qu'il a par la suite maintenues en tant que commissaire européen - sur la corruption dans l'ex-Zaïre avait provoqué une grave crise diplomatique entre Kinshasa et Bruxelles. Il avait été déclaré en début d'année persona non grata par le gouvernement congolais, dont le porte-parole l'avait qualifié de "personnage incapable d'entretenir des relations dignes avec" la RDC.

"La Commission a demandé un visa et l'a obtenu", a-t-il dit dimanche.

M. De Gucht a néanmoins souligné que "la complaisance n'est pas de mise" à propos de la situation en RDC, notamment dans l'est, où les violences sexuelles continuent.

(GGD)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés