Publicité

Madagascar: l'armée fixe un ultimatum de 72 heures pour une issue à la crise

Le chef d'état-major de l'armée malgache a fixé mardi un ultimatum de "72 heures" aux "décideurs politiques" pour mettre fin à la crise, faute de quoi les forces armées feront "fonctionner les affaires nationales", dans une allocution à la télévision nationale.

Le chef d'état-major, le général de brigade Edmond Rasolofomahandry, a dit s'exprimer au nom de l'ensemble des forces armées de Madagascar (armée, gendarmerie, police) évaluées à environ 25.000 hommes.

"Nous promettons de ne prendre aucun parti pris et invitons les décideurs politiques, toutes les forces politiques, la société civile, et les représentants des diverses forces vives dans le pays, de se réunir immédiatement et de se mettre d'accord pour apporter une solution dans un délai de 72 heures afin de faire sortir le pays de la crise", a déclaré le général.

Cette allocution est intervenue peu avant que le président malgache Marc Ravalomanana intervienne également sur la télévision nationale en reconnaissant "avoir fait des erreurs" et en se disant "prêt à écouter".

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés