Manifestation à Moscou: plusieurs dizaines de personnes interpellées

La police russe a interpellé dimanche à Moscou plusieurs dizaines de militants de l'opposition qui s'étaient rassemblés dimanche sans autorisation pour manifester en faveur du respect de la liberté de rassemblement, a constaté un photographe de l'AFP.

De 200 à 300 opposants se sont réunis sur la place Trioumfalnaïa au centre de Moscou. La police, qui avait déployé des dizaines d'agents dès le milieu d'après-midi, a mis fin à cette action en une demi-heure, sous les cris de la foule qui hurlait "Honte ! Honte ! ".

Les opposants russes Boris Nemtsov et Edouard Limonov ainsi que les directeurs de l'ONG Mémorial, Oleg Orlov, et du mouvement Pour les droits de l'Homme, Lev Ponomarev, font partie des personnes interpellées.

"Je suis dans un fourgon cellulaire. Le fourgon est plein de gens, je ne sais pas combien de gens ont été interpellés, peut-être cent, peut-être plus", a déclaré M. Nemtsov à l'antenne de la radio Echo de Moscou.

Le 31 de chaque mois de 31 jours, l'opposition et les défenseurs russes des droits de l'Homme appellent à manifester à cet endroit pour défendre l'article 31 de la Constitution, qui protège la liberté de rassemblement.

Invariablement, la municipalité de Moscou refuse d'autoriser cette manifestation, qui est dispersée, souvent violemment, et s'achève par l'interpellation de dizaines d'opposants.

Le 31 décembre 2009, la police avait ainsi interpellé notamment, sans ménagement, l'ex-dissidente soviétique et militante des droits de l'Homme, Lioudmila Alexeeva, 82 ans.

(MJN)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés