Publicité

Manifestation réprimée par la police à Téhéran

La police a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser plusieurs milliers de partisans du chef de l'opposition iranienne, rassemblés dimanche pour une marche de deuil à Téhéran. C'est ce qu'ont affirmé des témoins sur place.

Selon ceux-ci, la police a usé de gaz lacrymogènes après des affrontements avec des manifestants.

Les partisans de Moussavi étaient rassemblés pour commémorer l'anniversaire de la mort de l'Ayatollah Mohammad Beheshti, tué le 28 juin 1981 par une bombe. Ancien haut responsable de la justice, il occupait alors la direction de la mosquée iranienne d'Hambourg.

Cet anniversaire fut également utilisé par les protestataires pour pleurer les victimes des récentes répressions en Iran après les élections présidentielles contestées.

La manifestation avait été interdite par le gouverneur de Téhéran. (NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés