Publicité

Mariage annulé pour mensonge sur sa virginité: jugement infirmé en appel

La décision d'un tribunal français d'annuler un mariage car l'épouse avait menti sur sa virginité a été invalidée en appel, quelques mois après la révélation de cette affaire qui avait fait beaucoup de bruit en France, selon un jugement rendu lundi.

Rejetée par son mari après qu'il eut découvert lors de leur nuit de noces qu'elle n'était pas vierge, une jeune femme avait accepté - après s'y être opposée - l'annulation du mariage réclamée en justice par son époux.

Le jugement avait suscité un tollé dans la classe politique et le monde associatif, la secrétaire d'Etat à la Ville Fadela Amara allant jusqu'à parler de "fatwa contre l'émancipation des femmes".

La ministre de la Justice Rachida Dati avait finalement demandé au parquet d'interjeter appel.

"Ils sont toujours mariés à l'heure qu'il est", a simplement déclaré Me Xavier Labbée, l'avocat de l'époux, après avoir pris connaissance du jugement.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés