Mauritanie: prières dans les mosquées pour que tombe la pluie

Des prières pour que tombe la pluie ont été dites mardi dans toutes les mosquées de Mauritanie confrontée à la sécheresse depuis plusieurs semaines, à la demande du président Mohamed Ould Abdel Aziz, a constaté l'AFP.

Des milliers de fidèles ont répondu à l'appel du chef de l'Etat pour implorer "la bénédiction d'Allah", face à une sécheresse qui affecte toutes les régions de la Mauritanie, pays de la zone sahélo-saharienne, selon les services de la météorologie nationale.

"Des pluies faibles, localisées et mal réparties" ont occasionné d'importants déficits par rapport à l'année dernière dans 95% des régions, selon ces services qui notent que "le couvert végétal" et "les cultures sous pluie" sont presque inexistantes.

Le directeur mauritanien de l'agriculture, Baba Dombia, a estimé qu'il y a lieu "de s'inquiéter" à ce stade de l'évolution de la saison des pluies (de juin à octobre), appelée hivernage en Afrique de l'Ouest.

Le cheptel a été été durement éprouvé, selon lui, les pertes étant variables selon les régions, atteignant environ 3% en moyenne chez les bovins.

M. Dombia craint une "surexploitation" des pâturages dans les quelques rares zones "partiellement arrosées" qui risque d'aggraver la situation et perturber le cycle normal de nomadisme du bétail.

Le Comité inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), souligne pour sa part qu'outre la Mauritanie, le Sénégal, la Gambie, le Mali et la Guinée-Bissau, ainsi qu'une grande partie du Burkina Faso, sont également également victimes du manque de pluie.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés