Medvedev appelle à ne pas "justifier" les répressions staliniennes

Le président russe Dmitri Medvedev a appelé à ne pas "justifier" les répressions staliniennes qui ont fait des "millions" de victimes, dans un message vidéo publié dans la nuit de jeudi à vendredi sur son blog.

"Je suis convaincu que la mémoire des tragédies nationales est aussi sacrée que celle des victoires", a déclaré le président russe, à l'occasion de la Journée de commémoration des victimes des répressions politiques, célébrée le 30 octobre en Russie.

"Il est très important que de jeunes gens (...) soient capables de compatir émotionnellement à une des plus grandes tragédies dans l'Histoire russe", à des "millions de personnes qui ont été tuées à la suite du terreur et des fausses accusations" pendant les purges des années 30 en URSS, a-t-il poursuivi.

"Nous prêtons beaucoup d'attention à la lutte contre les falsifications de notre Histoire. Et nous croyons souvent qu'il ne s'agit que de l'inadmissibilité de réviser" les résultats de la Deuxième guerre mondiale, a dit le président.

"Mais il n'en est moins important de ne pas permettre que ceux qui ont exterminé leur peuple soient justifiés", a-t-il fait valoir. (PCO)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés