Mini-attentats non revendiqués dans la nuit à Athènes

Huit petits engins de fabrication artisanale ont explosé dans la nuit de vendredi à samedi dans deux quartiers d'Athènes visant notamment un bureau local du parti conservateur au pouvoir et des banques sans faire de victime, a-t-on appris samedi de source policière.

Les attentats n'ont pas été revendiqués.

Quatre succursales des banques Agricole, Générale, Citibank, banque Nationale de Grèce (BNG) ont subi des dégâts matériels limités dans le quartier d'Alimos en bord de mer au sud de la capitale. Un supermarché et une boutique de ventes des produits de l'Office des télécommunications (OTE) qui jouxtaient deux des banques touchées ont subi aussi des dégâts.

Le bureau local d'Alimos du parti au pouvoir Nouvelle Démocratie a été également touché.

Une annexe de la Banque nationale de Grèce (BNG) a été endommagée dans le quartier de Kypséli au nord d'Athènes.

Ces attentats réalisés à l'aide de petites cartouches de gaz, ont provoqué des débuts d'incendies rapidement maîtrisés par les pompiers, a précisé la source policière.

Deux voitures ont par ailleurs été brûlées par des inconnus dans deux quartiers de la capitale, à Guizi et à Exarchia, le centre contestataire d'Athènes.

(MJN)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés