Moins un enfant dort à un jeune âge, plus il risque d'être obèse plus tard

Les enfants de moins de cinq ans qui manquent de sommeil sont plus susceptibles de devenir obèses tôt dans leur vie, que leurs congénères meilleurs dormeurs, révèle une étude publiée lundi.

"Nous avons découvert une forte corrélation entre la durée de sommeil nocturne à un jeune âge et l'obésité chez les enfants entre cinq et neuf ans", indiquent les auteurs de la recherche publiée dans les Archives of Pediatric and Adolescent Medicine.

Les chercheurs, emmenés par Janice Bell de l'Université de l'Etat de Washington (nord-ouest) et Frederick Zimmerman de l'Université de Californie à Los Angeles, ont mené une étude sur quelque 1.930 enfants américains au cours d'une période de cinq ans, en prenant en compte les facteurs qui influencent la prise de poids (poids des parents, activités physiques de l'enfant...) et le nombre d'heures de sommeil nocturne et de sieste.

"Chez les plus jeunes enfants, une durée de sommeil faible au début de l'étude a très fortement augmenté les probabilités pour qu'un enfant ayant un poids normal soit en surpoids cinq ans plus tard et pour qu'un enfant en surpoids soit obèse cinq ans plus tard", expliquent les auteurs.

Selon eux, s'assurer que les jeunes enfants bénéficient d'assez d'heures de sommeil nocturne permettrait de prévenir l'obésité et le surpoids.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés