Publicité
Publicité

MSF se tient prêt à une éventuelle propagation de l'épidémie de choléra en Haïti

Médecins Sans Frontières (MSF) se tient prêt à une éventuelle propagation de l'épidémie de choléra en Haïti car, malgré quelques signes positifs, la vigilance reste à l'ordre du jour, indique mardi MSF dans un communiqué.

"Il y a encore un nombre important de patients se présentant à l'hôpital de St-Nicolas, soutenu par MSF, dans la ville de Saint-Marc, près de l'épicentre de l'épidémie. Prêt de 450 patients par jour ont été traités depuis samedi (...) mais désormais les gens arrivent dans un état moins grave que ces derniers jours", a déclaré Federica Nogarotto, coordinatrice de projet MSF à Saint-Marc.

Néanmoins, l'organisation se prépare à la possibilité de propagation de la maladie.

"Le meilleur moyen de contenir la propagation du choléra est la prévention, et de veiller à ce que les gens aient accès à l'eau potable", a déclaré David Olson, médecin MSF et spécialiste du choléra en Haïti.

A ce jour, MSF peut traiter le choléra dans huit de ses structures dans la région d'Artibonite, à Port-au-Prince et dans les alentours. Quelque 2.000 personnes ont déjà été traitées par MSF ces derniers jours.

"Un autre centre de traitement du choléra est en cours de construction sur un terrain de football près de l'hôpital Saint-Nicolas. D'une capacité de 400 lits, il devrait être achevé d'ici mercredi", ajoute MSF. L'organisation disposera alors de 800 lits pour le traitement des patients atteints de choléra. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés