Naufrage sur la rivière Kasaï: le gouverneur parle de cinq morts

Le naufrage mercredi d'une embarcation en République démocratique du Congo (RDC) n'a fait que cinq morts - et non 140, comme évoqué - et une quarantaine de disparus, a affirmé le gouverneur de la province du Bandundu, Richard Ndambu, cité vendredi par la radio Okapi.

Cinq corps ont été récupérés et 85 personnes sont rescapées du naufrage d'une baleinière sur la rivière Kasaï, un affluent du fleuve Congo, à quelque 300 km à l'est de Kinshasa, a affirmé M. Ndambu jeudi soir à Radio Okapi, parrainée par l'ONU.

Ces chiffres contredisent les bilans annoncés par certaines sources officielles de cette province et des agences de presse.

"Ce sont des Congolais venus majoritairement du Bandundu, mais l'accident s'est produit à Longoli qui se trouve dans la province de Kinshasa. Nous n'avons pas de bilan précis. Mais on semble avoir récupéré 85 rescapés. On semble dire qu'il y avait 134 personnes là dedans (dans la baleinière). On a récupéré cinq corps et on continue à chercher quarante corps", a déclaré M. Ndambu.

Selon lui, le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, a dépêché sur le terrain une équipe de la force navale. Cette équipe a ramené une bonne partie de rescapés dans la maison communale de Maluku, a-t-il précisé.

L'inspecteur provincial de la police de Bandundu avait avancé le chiffre de 138 morts. Un bilan identique avait été donné par l'agence Reuters alors que l'Agence France presse avait fait état de 140 morts, citant un responsable du gouvernorat de Bandundu. (MDP)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés