Publicité

Nkunda veut des garanties internationales pour réintégrer l'armée

Le chef rebelle congolais Laurent Nkunda s'est dit prêt à intégrer ses forces à l'armée régulière de République démocratique du Congo (RDC), en échange de garanties internationales. C'est ce qu'a déclaré lundi l'envoyé spécial de l'ONU pour la RDC Olusegun Obasanjo.

M. Nkunda, un ex-général déchu des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) entré en rébellion, "discute de l'intégration de ses soldats dans l'armée nationale et il est même prêt à continuer à servir dans l'armée, car il aime la carrière militaire", a déclaré M. Obasanjo.

L'ancien président du Nigeria, nommé début novembre envoyé spécial de l'ONU pour la RDC, s'adressait à la presse au lendemain d'entretiens avec M. Nkunda près de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu (est de la RDC).

"Il veut des assurances de l'ONU et de l'UA (Union africaine) à ce propos", a ajouté M. Obasanjo. Selon le médiateur, le chef rebelle refuse d'envisager "toute formule qui le placerait, ainsi que ses hommes, en dehors du pays".

(NLE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés