Publicité

Nouvelle manifestation d'enseignants et étudiants à Athènes

Jeunes et policiers se sont à nouveau affrontés à Athènes vendredi, à l'issue d'un défilé dans le centre ville de près de 3.000 enseignants, étudiants et élèves contre la politique du gouvernement de droite.

Des escarmouches ont d'abord opposé, devant le siège de l'Université, des dizaines de jeunes encagoulés et des policiers des forces anti-émeutes, qui ont fait usage de gaz lacrymogènes pour les disperser. Les fauteurs de trouble ont mis le feu à des poubelles et lancé des morceaux de bois et des pierres sur les policiers.

Les incidents se sont poursuivis dans la zone, fermée à la circulation et où des centaines de manifestants sont restés massés plus d'une heure. D'importantes forces anti-émeutes ont chargé à plusieurs reprises pour les disperser, effectuant de nombreuses interpellations.

En début de soirée, la police avait bouclé l'avenue passant devant son siège pour éviter que les incidents ne s'y propagent.

La manifestation était organisée à l'occasion de la commémoration de la mort du professeur Nikos Temponéras, tué en 1991 à coups de barre de fer par un syndicaliste de droite à Patras.

Elle intervient un mois après la mort d'un adolescent tué par un policier à Athènes, qui avait déclenché une série de manifestations et troubles urbains à travers le pays. (CYA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés