Nouvelle-Zélande: la mine en proie aux flammes après une 4e explosion

La mine de Pike River en Nouvelle-Zélande, où 29 mineurs ont péri après un coup de grisou, était dimanche en proie aux flammes après une quatrième explosion, remettant en question la récupération des corps, a indiqué la police.

Cette dernière explosion s'est produite dimanche en début d'après-midi (01H00 GMT) et n'a pas fait de blessé.

Mais elle a provoqué un incendie en mettant le feu au charbon de la mine, a précisé la police.

"Cela a carrément allumé un feu de charbon dans la mine. On peut voir l'incendie depuis le dessus du puits de ventilation, qui a été encore un peu plus endommagé par cette explosion", a indiqué l'inspecteur de police Mark Harrison.

Ces événements pourraient obliger la police à renoncer à l'opération de récupération des corps, a-t-il ajouté.

Vingt-neuf mineurs sont portés disparus dans la mine de Pike River depuis une explosion survenue le 19 novembre. Une deuxième violente explosion, mercredi, a anéanti les espoirs de retrouver les hommes sains et saufs, qui sont désormais présumés morts. Une troisième explosion a eu lieu vendredi.

(DAD)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés