Obama hausse le ton contre l'"obstruction" des républicains au Congrès

Le président américain Barack Obama a mis en demeure samedi ses adversaires républicains de cesser leur "obstruction" au Congrès sur plusieurs projets de loi, les exhortant à ne pas penser à la "prochaine élection", mais à la "prochaine génération".

Dans son allocution hebdomadaire radiodiffusée, M. Obama a souligné que les Etats-Unis "font face à de graves difficultés", rendant nécessaire "une volonté à Washington de placer l'intérêt général avant tout".

"C'est pourquoi j'ai été déçu cette semaine de voir des manoeuvres politiques funestes et familières entraver notre capacité à faire progresser un ensemble de sujets cruciaux", a affirmé le président, en évoquant en particulier un ensemble de lois de relance économique bloquées au Sénat.

"Si cette obstruction persiste, des chômeurs américains vont perdre leurs indemnités. Des enseignants et des pompiers perdront leurs emplois. Des familles paieront davantage pour leur première maison", a déploré le président.

"Tout ce que nous demandons, c'est un vote pour dire oui ou non. C'est ce que méritent les Américains. Comme ils méritent un vote sur une loi qui ferait répondre les compagnies pétrolières des catastrophes qu'elles provoquent, un vote qui est également bloqué par les chefs républicains au Sénat", s'est plaint M. Obama, en pleine marée noire dans le golfe du Mexique.

Si les alliés démocrates et indépendants de M. Obama sont majoritaires à la chambre haute du Congrès, les républicains, avec 41 sièges sur 100, disposent d'une minorité de blocage qu'ils ne se privent pas d'utiliser.

(MUA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés